L’Acadie d’hier à aujourd’hui

L'Acadie d'hier (1604 à 1755)

L’Acadie d’hier couvre un siècle et demi d’histoire, de sa naissance en 1604 à la déportation de 1755. Entre 1604 et 1755, l’Acadie a été le théâtre de plusieurs bouleversements, mais aussi de périodes d’accalmie. Les Acadiens ont été les victimes de la dualité qui impliqua la France et l’Angleterre.

Parmi les événements qui ont marqué cette période historique, on retrouve:

  • Un début de colonisation difficile;
  • Les nombreux conflits entre Français et Anglais;
  • Une guerre civile entre La Tour et d’Aulney;
  • Le Traité d’Utrecht de 1713;
  • Une croissance démographique et expansion de la colonie;
  • La déportation des Acadiens malgré leur neutralité.

Le déracinement (1755 à 1763)

La période du déracinement de 1755 à 1763 couvre les événements qui se sont déroulés de la déportation des Acadiens jusqu'au Traité de Paris. Durant cette période, les Acadiens se voient impliqués malgré eux dans un conflit qui oppose la France et l’Angleterre, soit la Guerre de Sept ans.

Les historiens ont choisi de retenir 1755 comme étant l'année fatidique de l'histoire des Acadiens. Depuis, le paysage démographique des Acadiens est marqué à jamais. Les Acadiens sont dépossédés et chassés des terres fertiles qu’ils ont cultivées et apprivoisées.

L'Enracinement dans le silence (1763 à 1867)

La période de l’enracinement dans le silence couvre les événements qui se sont déroulés entre le Traité de Paris de 1763 et la Renaissance acadienne de 1867.

Au retour de la paix en 1763, les Acadiens se retrouvent éparpillés des deux côtés de l’océan Atlantique; on assiste à un siècle de migration et de réorganisation sociale. Cette migration massive formera la diaspora acadienne que l’on connaît aujourd’hui. Vers la fin de cette période, il y a un début de prise de conscience collective et les premiers députés acadiens se font élire.

Aussi, avec la venue des premiers collèges, on voit l’émergence d’une élite acadienne qui sera l'un des éléments catalyseur d'une Renaissance acadienne.

La Renaissance acadienne (1867 à 1960)

La période de la Renaissance acadienne couvre les événements qui se sont déroulés entre le début de la Renaissance jusqu’à l’élection de Louis J. Robichaud (l’Acadie Contemporaine).

Cette Renaissance sera motivée par les prêtres et une élite laïque ainsi que par d’autres éléments externes comme les publications du poème «Évangéline» de Longfellow, «La France aux colonies» de Rameau de Saint-Père et aussi l’impression du Moniteur Acadien, premier journal acadien. Pour la première fois, les Acadiens ont pu lire leur histoire et leurs nouvelles via leur propre journal. On voit naître une prise de conscience collective de l’identité acadienne.

C’est aussi la période des Conventions nationales acadiennes, grâce auxquelles on choisit des symboles nationaux et où on se dote d'organismes qui auront comme mission l’avancement des dossiers qui préoccupent les Acadiens. Plusieurs collèges sont fondés et la colonisation prend de l'expansion.

L'Acadie contemporaine (1960 à ...)

La période moderne a été marquée par l'arrivée au pouvoir en 1960 de Louis-J. Robichaud comme premier ministre du Nouveau-Brunswick et par les oeuvres qu'il a accomplies durant ses dix années à la tête du gouvernement de cette province. En plus d'avoir doté le Nouveau-Brunswick du statut de province officiellement bilingue, son gouvernement a redressé des torts longtemps subis par les Acadiens, en leur accordant une université française, une école normale française et une répartition plus équitable des taxes scolaires. (Pour en apprendre d'avantage...)

 

Source : Cyberacadie.com